Inner room with a view

a New York exhibition curated by Marion Lamy and proposed by Open Art advisory

 The artist depicts interiors inspired by the most remarkable villas and minimalist architecture featuring striking contemporary furniture. The size of the canvas, the immersive structure and the accents of color adroitly disseminated all over the composition. Elements combining to contribute to making the observer explore the environment on show. No inhabitant is featured but some details reveal a presence with the addition of objects such as a book, a pen or a glass for example. As the environments are completely deserted, this invites the audiences to immerse themselves into the intimate space at their own leisure. The artist features reoccurring geometrical patterns and shapes which are contrasted via a schism of organic elements. The distinct nature of the linear lines is softened by the shadows that subtly hem key features within the composition. Like Baudelaire said in his poem Invitation to Journey “There, there is nothing else but grace and measure, Richness, quietness, and pleasure.” Nothing seems to disturb the tranquility of these places.

 

Each interior teems with symbolic elements with the book acting as a reference to literature, and the greek sculpture as an invitation to reconsider our cultural heritage. The horse figurine standing on the coffee table in Les Soirs Bleus d’Eté, is not only a decorative item, but also an idol and a testimony of an extinct culture. Mickaël Doucet reminds us of the vacuity of human behaviour. His interiors, as Vanitas, offer a view of what Man was able to create in the past and the possibilities of the future.

The artist invites the viewer to a meditative contemplation, to ask themselves about deeper metaphysical matters. Mickaël Doucet is creating an « Heterotopia » to take the neologism created by Foucault (in 1967 in his conference “Of Other Spaces”). Another unique space, still connected with the other (unlike an Utopia) providing a shelter, a sanctuary and an idyllic place for thinking.

 

The Baudelaire's quote also intentionally evokes a painting by Matisse Luxe, Calme et Volupté (1904, Orsay Museum-Paris) depicting bathers on a beach. Matisse as his influence is perceptible in Mickael Doucet’s work in terms of particular colour choices and in certain strokes as well as within the motif of the window that is found iteratively in both artists’ paintings. This element, in Mickaël Doucet's interiors, generally take on the appearance of a large bay window. Allowing our gaze to escape from the first observation. Thus, the viewer can ramble, and imagine their own narrative. The exposed environment is often devoid of figurative elements, providing a blank page that remains to be written. These transitional elements invite the viewer to explore new perspectives both spatially, figuratively and also pictorially within the compositions.

 

What does it mean to be a painter in the 21st century?  What can be created that has not already been executed or is not just another disruptive concept? Mr. Doucet's found a unique approach in the practice of his art, learning a lot from the past provides a visual and conceptual wonder to follow, delivered by a distinguished masterly technique underpinned by undeniably qualities of a true gifted colorist.

 

 

 

 

L'artiste dépeint des intérieurs inspirés des villas les plus remarquables et de l'architecture minimaliste avec un mobilier contemporain saisissant. La taille de la toile, la structure immersive et les accents de couleur habilement disséminés dans toute la composition; Des éléments se combinant pour contribuer à faire explorer l'environnement exposé par l'observateur. Aucun habitant n'est en vedette mais certains détails révèlent une présence avec l'ajout d'objets comme un livre, un stylo ou un verre par exemple. Les environnements étant complètement déserts, cela invite le public à s'immerger à loisir dans l'espace intime. L'artiste présente des motifs et des formes géométriques récurrents qui sont contrastés par un schisme d'éléments organiques. La nature distincte des lignes linéaires est adoucie par les ombres qui ourlent subtilement les principales caractéristiques de la composition. Comme le disait Beaudelaire dans son poème Invitation au voyage, « Là, il n'y a rien d'autre que la grâce et la mesure, la richesse, le calme et le plaisir.».

Rien ne semble troubler la tranquillité de ces lieux.

Chaque intérieur regorge d'éléments symboliques avec le livre faisant référence à la littérature et la sculpture grecque comme une invitation à reconsidérer notre patrimoine culturel. La figurine de cheval posée sur la table basse des Soirs Bleus d’été n’est pas seulement un objet décoratif, mais aussi une idole et un témoignage d’une culture disparue. Mickaël Doucet nous rappelle la vacuité du comportement humain.  Ses intérieurs, comme Vanitas, offrent une vision de ce que l'Homme a pu créer dans le passé et des possibilités du futur.

L'artiste invite le spectateur à une contemplation méditative, à s'interroger sur des sujets métaphysiques plus profonds. Mickaël Doucet crée une «Hétérotopie» pour reprendre le néologisme créé par Foucault (en 1967 dans sa conférence «Of Other Spaces»). Un autre espace unique, toujours connecté à l'autre (contrairement à une utopie) offrant un abri, un sanctuaire et un lieu idyllique de réflexion.

La citation de Baudelaire évoque également intentionnellement un tableau de Matisse Luxe, Calme et Volupté (1904, Musée d'Orsay-Paris) représentant des baigneurs sur une plage. Matisse comme son influence est perceptible dans le travail de Mickael Doucet en termes de choix de couleurs particuliers et dans certains traits ainsi que dans le motif de la fenêtre que l'on retrouve itérativement dans les peintures des deux artistes. Cet élément, dans les intérieurs de Mickaël Doucet, prend généralement l'apparence d'une grande baie vitrée. Permettre à notre regard d'échapper à la première observation. Ainsi, le spectateur peut déambuler et imaginer son propre récit. L'environnement exposé est souvent dépourvu d'éléments figuratifs, fournissant une page blanche qui reste à écrire. Ces éléments de transition invitent le spectateur à explorer de nouvelles perspectives à la fois spatiales, figuratives et imagées au sein des compositions.

Que signifie être peintre au 21e siècle? Qu'est-ce qui peut être créé qui n'a pas déjà été exécuté ou qui n'est pas simplement un autre concept perturbateur? M. Doucet a trouvé une approche unique dans la pratique de son art, apprendre beaucoup du passé fournit une merveille visuelle et conceptuelle à suivre, livrée par une technique magistrale distinguée soutenue par les qualités indéniables d'un véritable coloriste doué. 

Marion Lamy curator of the exhibition